13 Juin 2020

JESUS

Nous les Médiums recevons des messages continuellement en provenance des différents niveaux vibratoires de l'univers. Du bas astral jusqu'au plus hautes couches célestes. En voici aujourd'hui la preuve avec un message reçu par mon amie Nabilla provenant de Jésus...

JÉSUS

Je suis près de toi en ce jour béni par Notre Père pour laisser un message aux êtres peuplant cette Terre, en ce jour du mardi terrestre.

On pense que nous ne connaissons pas le temps qui passe chez vous mais nous le connaissons, connaissons vos sciences, vos horloges, connaissons tant de choses, d’informations terrestres.

L’Homme pense mal et ce bien à leur décharge puisque la plupart sont trop rationalistes mais il existe bel et bien d’autres mondes,

des mondes parallèles, des galaxies de tout ordre avec des vies différentes, des histoires différentes, des mondes jumeaux de réalité inversée.

Je veux dire par là qu’un monde peut avoir sa copie dans un parallèle.

Je sais que donner ces informations vous mettra mentalement totalement dans un « tourbillon » d’incompréhension pour certains

mais la plupart doivent connaitre ces informations afin de les traiter au plus juste avec leurs propres croyances et mode de fonctionnement.

Le monde qu’est le vôtre a toujours été en éternelle « construction », la base est solide mais « vous avez créé la brèche », laissant l’eau s’écouler et parfois déborder.

Je ne suis pas présent à cet instant pour vous relater le début ou la fin de vôtre monde, non, telle n’est pas mon intention mais pour vous enseigner à l’ailleurs, vous faire découvrir que le mental bloque, freine mais que cela peut être nécessaire car vous n’avez peut-être pas ou pas du tout travaillé encore sur toutes vos incarnations vous relatant les leçons que vous devez apprendre et mettre en application pour avoir, obtenir « l’image » de l’écolier.

Rien n’est échec, tout est apprentissage, sans cesse acquisition du meilleur.

Point de perdant ou de gagnant, simplement apprendre et grandir pour pouvoir un jour devenir des êtres aimants sans jugement, sans haine ni colère.

Pour certains cela durera des centaines, voire des milliers d’années mais le but de tout cela n’est pas le temps qui passe mais les leçons apprises.

Alors à ceux qui souhaitent aller plus vite que « le cheval au galop » et le dépasser, se perdre dans les informations, toutes les réponses se trouvent dans « vôtre être », les réponses sont les sentiments éprouvés, ceux sur lesquels vous devez travailler.

Une personne n’est pas en colère pour rien ou malheureuse sans raison.

Parfois vous vous dites, pourquoi suis-je puni ?

Mais n’y voyez aucune punition par la même que c’est vous qui avez choisi cela à travailler, à expérimenter pour vous améliorer.

Nous savons bien que les sentiments de souffrance sont difficiles mais vous êtes vôtre sauveur, comme le fils de Nôtre Père a été le sauveur, son sauveur ; par la même occasion il a appris, enseigné l’amour mais parfois l’amour est obstacle au pouvoir que la matière est présente sur votre Terre.

Mes chers enfants, mes chères « brebis », ce jour n’est point le moment crucial où vous aurez quelques vérités concernant les dogmes religieux, ce n’est pas encore le moment et nôtre sœur Nabilla n’est pas encore habilité à écrire ni dévoiler cela.

Seulement une chose, vôtre cœur est la clé, comme vous le savez, on vous le répète assez pour que vous intégriez cette information mais cessez d’accabler votre prochain de tous les maux ; vous savez très bien qu’il faut tirer du positif du négatif, que vivre le négatif est important pour pouvoir grandir et réfléchir avec toute la distance nécessaire à la réflexion.

Point de gentil, de méchant, la dualité existe et est le fondement de vôtre existence, alors cessez de vous « flageller », cessez de vous morfondre de tous les maux.

Apprenez, grandissez, aimez-vous, vous êtes aimés donc faites de mêmes autour de vous.

Détestez-vous et comment l’autre pourrait vous aimer ?

Vous attirez, tel l’aimant vos sentiments négatifs.

Montez vos vibrations et je peux vous dire que le changement pourrait vous faire penser à un miracle.

Je vais devoir retourner vers d’autres horizons et laisser ma chère Nabilla car mon « petit canal adoré » commence à peiner à écrire ; il est difficile de capter les messages aussi longtemps, vos corps physiques en souffrent et ce n’est pas ce que nous souhaitons.

Je suis vôtre dévoué serviteur, je suis le Christ, fils de Nôtre Père, comme vous êtes tous ses enfants.

Restez et veillez bien à avoir dans vos cœurs toujours nôtre image, une image imprimée en vos cerveaux, en vôtre âme afin que tous, soyez en totale harmonie avec nôtre monde céleste.

A bientôt mes chères « brebis », je suis heureux ce jour d’avoir délivré ma parole.

  • Wix Facebook page