15 Juin 2020

ERALION

Continuons d'explorer les contacts reçus par mon amie Médium, Nabilla, d'Êtres de Lumière venant d'autres horizons...

Je suis présent comme il se doit, près de toi, de ton âme, que le bonheur m’envahi à cette volonté, cette force en toi de vouloir révéler l’existence de notre monde, nos mondes célestes ainsi aux autres.

Que n’est-il que de se questionner sur une fausseté, à vouloir un paradis, un enfer, un monde où les gentils seraient récompensés et où les méchants seraient punis ; une immensité de mondes fait de lave en fusion, de matière noire et putride et un monde où régnerait le pur amour ?

La parole de Nôtre Père est juste.

Nôtre Père a donné la bonne parole à ses enfants, ceux qui ont eu le courage de se « battre » en son nom mais la suite n’a été que supercherie.

Je suis le « père de ses dames », le « célèbre » ERALION, le « fils de Dieu », à ses côtés, Eralion, celui qui donna la force aux prophètes afin que leurs corps terrestres soient plus forts que ce que la matière pouvait leur imposer.

Eralion, archange, s’il faut ainsi me nommer, pour que vous compreniez que peu importe le nom, seule compte la vibration de l’énergie car tout est réel.

Ceux qui ont peur de nous, qu’ils prennent conscience qu’ils ont d’abord peur d’eux-mêmes à lâcher prise aux sentiments, de croire en ce qu’ils ne pourraient expliquer.

A ceux qui nous croient, je leur dis de poursuivre leurs efforts, que cette Terre certes où ils vivent n’est qu’un passage afin qu’ils se « nettoient » pour accéder ensuite au plus merveilleux.

Que se passerait-il s’ils n’y arrivaient pas, s’ils n’arrivaient pas à croire en nous ? Eh bien, de toutes les manières possibles un jour ils croiront ; des dizaines, des centaines, des milliers d’années seraient nécessaires mais croyez-moi, le bonheur est au bout du chemin.

Peu importe le temps qui passe, peu importe les épreuves, « l’examen » est au bout du chemin ; un travail long parfois et fastidieux ; un travail facile pour certains qui mène au pur bonheur parce qu’ils ont compris que nous sommes à leurs côtés.

Je dis et je pense que l’Homme est enchaîné à lui-même lorsqu’il se trouve dans ses peurs.

Briser les chaines est difficile, parfois des souvenirs anciens d’autres vies empêchent l’évolution mais comme on le dit souvent, les êtres de lumière sur votre Terre sont là pour vous y aider.

Vous croyez, alors cela est formidable, ne croyez pas, alors un jour peut-être vous comprendrez.

On ne force personne à croire car le libre arbitre Nôtre Père l’a voulu.

C’est également pour lui un exercice difficile de voir ses enfants souffrir mais parfois son « mauvais frère » prend le dessus, « son mauvais frère », parce qu’il y a UN mais TOUT, UN d’amour, TOUT d’amour et FIN DE TOUT.

LE PREMIER a aussi UN DEUXIÈME, un sens contraire car l’équité devait être faite.

Il y a un « miroir inversé » fait de matière, sans cela pas d’équilibre.

Les mystères de la création ont voulu cela pour apprendre.

La lave est réelle, elle permet à la Terre de se trouver à sa place, pourtant touchez-là et elle brûle vos membres mais est nécessaire comme le contraire de l’amour est nécessaire.

Les méandres de la compréhension, les méandres d’explications.

UN, DEUX, TROIS leur contraire.

QUATRE, CINQ, SIX la compréhension, le travail.

SEPT, HUIT, NEUF la libération de l’esprit.

DIX vous y être arrivés, battez-vous contre vous-même, à vous de passer chaque jour pour que l’amour soit réel, la « partie » est gagnée, « le bon point » est dans la poche.

Ne vous perdez pas lorsque vous ne pouvez pas savoir à trouver une explication à tout.

L’ingénieur est ce qu’il est, le boulanger est ce qu’il est, une fourmi à sa fonction, tous ensembles à contribuer au meilleur.

Vous êtes ce que vous êtes, ne cherchez pas à devenir autre, l’équilibre a été construit en ce sens.

Supportez-vous comme il se doit avec les différences de chacun.

Ne cessez de croire en nous, n’accablez pas le non croyant, faites-lui confiance, avec vôtre parole il comprendra l’amour, ce mot dont ma chère Nabilla avec lequel elle est encore en « combat », aimer son amour dans la vie, aimer les siens, avoir des sentiments contradictoires car l’éducation, le dogme religieux a mis des barrières.

Qui a dit que l’amour devait avoir des barrières ?

Qui a dit que l’Homme ne devait aimer qu’un ?

La diffusion de l’amour est énergie mais cela vous n’êtes pas prêts à l’entendre, les « chaines » sont encore à vos pieds.

Mes chers enfants, si tel est le cas, un jour, un jour, vous comprendrez que l’Homme est responsable des déséquilibres mentaux ou spirituels;

 

vous aurez là aussi fait un grand pas dans la compréhension de l’idée que Nôtre Père a voulu faire pour diffuser son amour.

Ce jour est pour moi important, venir vers Nabilla a été voulu et décidé depuis longtemps, celle qui doutait, qui se refusait de croire, qui souffrait également de cette dualité qui est désormais libérée ; son chemin est semé de pétales de roses à présent.

Nous récompensons tous ceux qui sont avec nous mais par contre nous ne punissons pas ; les épreuves quelles qu’elles soient sont là pour vous éveiller.

Que cette parole soit entendue à grande échelle.

Que l’incrédule n’accuse pas.

Que le seul et unique juge est Nôtre Père, qui ne juge pas mais essaie de faire en sorte que l’équilibre soit de mise.

Le sens contraire n’est pas de sa volonté.

  • Wix Facebook page