19 Mars 2020

URIEL

Ce matin, je cherchais mon téléphone partout (il était devant mon nez mais je ne le voyais pas. Cela était sûrement fait exprès pour que la situation d’après puisse se réaliser.). Ne le trouvant pas, je prends mon fixe et compose mon numéro de portable afin de le faire sonner. Au lieu de cela, c’est le téléphone fixe de ma mère (85 ans, vivant seule depuis le décès de mon père et confinée, comme tout le monde, en ce moment) qui sonne. Elle était aujourd'hui triste et en pleurs, dû à cette situation difficile à vivre, en ce moment et nostalgique du temps où mon père était en vie. N'étant pas au courant de sa situation mais l'autre côté, si, ils ont "déformé" un peu l'espace-temps, afin que ma mère se sente moins seule...

 

Nous avons appelé ta mère, au lieu de ton téléphone mobile car nous savions que durant cette journée, elle se sentirait très seule et désemparée.

 

Alors, au lieu de composer ton numéro, nous avons été chercher le sien.

 

Tu as fait ton numéro mais nous, de notre côté, nous avons composé le sien pour la rassurer et lui donner de tes nouvelles.

 

Ce n’est pas très « orthodoxe » comme vous dites sur votre belle, vieille et pauvre terre mais c’est la seule façon que nous avons eu de donner des nouvelles à une personne ne pouvant attendre des nouvelles de ton frère et toi.

 

Voilà pourquoi, en composant ton numéro de téléphone mobile, c’est à ta mère que tu as parlé.

 

Ne nous en veut absolument pas. C’est la façon parfois de travailler.

 

Uriel, ton frère céleste et surtout ton bon ami céleste mais aussi, dorénavant céleste et terrestre.

Je viendrai t'expliquer cela très prochainement.

Soit à l'écoute de mon appel, demain.

A très vite, mon Patounet adoré.

  • Wix Facebook page