20 Juillet 2020

LIBRE ANTENNE ! / 151

JACK LONDON

Lorsque Jack London vient à une Médium...

Je suis venu jadis dans ce royaume qui était celui de mon père, ce royaume enchanté fait de rêves et de passions, une illusion du temps,

une amplitude mystérieuse m’envahit entre peur et envie de découvrir ce monde où tout était si différent de celui dans lequel je vivais.

Ma vie de romancier a été une vie faite de « mystérieuses citées d’or », de déceptions humaines.

Gagner sa vie en écrivant est possible mais il arrive parfois que « pondre » du sensationnel soit demandé et alors on perd son âme

en se mettant au service de l’argent, ce qui peut arriver à tout à chacun.

Si je suis ici en cet instant près de toi ce n’est pas un hasard puisqu’il n’existe pas, puisque tes nuits sont propices aux rêves porteurs

de messages ; je suis celui qui te donne pendant ton sommeil une partie de certaines facultés, cette faculté est la « plume »

j’ai rêvé que j’étais assises à un bureau et une image de livres où le seul souvenir que j’ai est que j’ai posé une question

durant mon sommeil : "pourquoi est-ce que je reçois des messages ?"  Et en réponse image de plusieurs livres rangés les uns sur les autres.

Edgard Allan Poe est près de toi certes mais je souhaitais également me joindre à cette belle aventure.

Que dis-tu de JACK LONDON.

Jack London, te souviens-tu ? Le Loup des mers.

Ah ah ma belle, eh oui, près de toi, là, tout de suite près de toi.

Je suis heureuse monsieur Jack London de vous avoir à mes côtés.

Et moi alors !

Ton écriture est faite de mystères, de grandes découvertes, un chasseur de trésors en toi, chasseur de vérité et puisque je te sens

si enthousiaste, allons-y.

Je vais te donner quelque petit texte.

Un horizon lointain me fit découvrir dans cette immensité désertique la vie après la vie.

Ce petit bout de sable, en lui toutes les facettes du mystère.

La chaleur accablante me fit perdre la tête, hallucinations ont guetté mon esprit mais j’ai tenu bon grâce à tous les souvenirs que j’ai de toi.

Toi qui me porte haut le bras.

Toi qui m’entoure d’amour.

Toi ma complice de toujours.

Ton cœur est mien, mon cœur est tient.

Si certes ces souvenirs sont agréables, ils ont toujours été porteurs d’espoir.

Je me rends dans cette immensité aride afin de mettre à l’épreuve ton amour perdu.

Me mettre en sécheresse aussi aride que ce sable pour pouvoir renaitre, passer la vie après la mort dans une renaissance de justesse

et en chassant le mauvais esprit en moi.

Mauvais esprit qui me fit perdre la tête en espérant te demander ta main alors que mon être était frivole et vicieux.

Ma douce et bien aimée, si je te retrouve un jour, je souhaite te dire que j‘ai franchi le cap de mes combats intérieur.

Mon esprit est maintenant dégagé et pur.

Je t’aime à l’infini.

Je t’aime plus que jamais.

Ton bien aimé Jack.

Nabilla tu captes sacrément bien mon inspiration.

Nous nous entrainons tous deux ensembles, toi à capter de part les informations codées en ton cerveau et moi pour te faire passer tout cela.

Beau travail ma chère, je suis heureux de t’avoir fait passer mon message.

Je dois te dire que ce livre va avoir du succès plus que tu ne le penses.

Jack London, loup des cieux,

Gentil loup mais loup tout de même,

Jack l’indomptable.

  • Wix Facebook page