29 Juin 2020

LIBRE ANTENNE ! / 146

VARTAN 

Il y a quelques jours de cela, j'entrais en contact avec une âme pour une Guidance Spirituelle. Cette âme n'ayant pas été de mains mortes sur la spiritualité de la personne pour qui je travaillais, celle-ci, peu de temps après, contacta "l'église" afin de connaître le chemin à prendre pour retrouver sa foi. Une longue et belle réponse lui a été adressé... 

Je souhaiterais entrer en contact avec un Être de Lumière pouvant me parler de Pascale.

Je m’appelle Vartan et j’étais un enfant Arménien, lors du génocide perpétré en 1915 par les turcs.

Je souhaiterais que vous me disiez où en est Pascale dans sa vie ???

Nulle part ! Pascale semble stagner et pour rien du tout d’ailleurs.

Alors que son corps terrestre voudrait que son « chagrin » s’estompe. Son cœur terrestre lui ne voudrait pas que ça s’arrête.

Son corps céleste (son âme) ne sait plus d’ailleurs à quels saints se vouer !

Quant à son cœur céleste (sa foi), où en est-il ?

Quant à son pardon, n’en parlons même pas ! Il est inexistant ! Son pardon n’est pas le plus beau que la terre ait portée. Son pardon ne vaut pas mieux que ce que son corps terrestre ne pourrait en donner !

Cette fois-ci MADAME il va falloir vous remuer les « fesses » si vous voulez que votre Père Eternel ne se joue pas de vous.

Il va falloir vous remuer les « fesses » car pour autant, on pourrait vous aider mais il vous faudra vous prendre en main.    

Nous ne pouvons imaginer qu’une telle décision ne puisse être prise par vous-même !!!

Je ne vous demande nullement de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas.

Je vous demande de vous prendre pour un être humain fier de son parcours céleste.

Pourquoi avoir déserté les rivières et torrents d’amour que votre Père Eternel vous offrait ?

Pourquoi ressasser toujours la même chose ?

Pourquoi ne pas vouloir voir plus loin que le bout de votre nez ?

A ces mots, j’espère que vous réagirez ?

Votre place n’est plus auprès des vôtres mais toujours et toujours auprès des nôtres.

Votre cœur céleste se doit de nous apprendre votre vie…

Et votre vie se doit de nous rejoindre par-delà les horizons ouverts vers l’infiniment petit et si grand.

Pascale, vous êtes aujourd’hui à la croisée de votre parcours terrestre et surtout céleste.

Vous vous devez de réfléchir pour arriver à résoudre vos maux spirituels ainsi que terrestres.

Vous nous comprenez, nous le savons, lorsque nous vous parlons ainsi.

Alors ne faites plus semblants de ne pas nous comprendre et avançons ensemble…

Votre monde ainsi que votre univers terrestre ne valent pas un centime d’euro, alors que le nôtre vaut la peine de se rapprocher

de notre Père Eternel.

Alors ne cherchez plus et acceptez-nous auprès de votre cœur céleste ainsi que de votre cœur terrestre.

Pourquoi le refuser ? Pourquoi refuser notre univers céleste ?

Je ne vous demande pas de tout laisser tomber mais plutôt de vous laissez prendre par nous ainsi que par notre Père Eternel.

Alors n’oubliez surtout pas notre conversation car c’est avec elle que nous vous solliciterons pour échapper à la mort de votre Âme…

AMEN !

Je m’appelle Vartan et je reviens de l’enfer terrestre pour vous guider jusqu’à notre Père Eternel.

Je vous aime Pascale.

Acceptez mon amour comme nous accepterons de vous guider tout au long de votre parcours terrestre.

Réponse par l'église, au questionnements de Pascale

 

 

Bonjour à vous. Je suis le père Roobens, vicaire à la paroisse des Chartreux.

Vous n'avez pas besoin de présenter des excuses pour des questions qui ont tout leur intérêt, puisqu'elles touchent le domaine de la foi

et de quête d'intimité avec Dieu.

Évidemment, si cela peut vous aider à grandir et à redécouvrir la foi, ce sera pour la plus grande gloire de Dieu.

C'est la mission du baptisé et du prêtre que je suis : témoin du Christ, je suis appelé à le faire connaître.

Ceci s'étend à tous les baptisés.

Nombreux sont ceux qui reçoivent une éducation religieuse catholique très forte jusqu’ à leur adolescence et qui après un moment,

font comme une pause.

En réalité il n'y a pas de pause sur la route de la foi.

Parfois il peut être même difficile de croire qu'il puisse avoir un Dieu.

Parfois nous pensons que tout est fini entre nous et Dieu.

Et pourtant, la flemme de la foi demeure dans notre cœur, quand nous croyons que tout est fini, elle réapparaît.

Il y a quelque chose qui vous fait rechercher la beauté de la maison d'autrefois.

Tout n'est pas perdu.

Nous pouvons n'être pas sûr que Dieu puisse continuer à nous aimer, et pourtant, son amour ne change pas.

Après il faut établir la confiance, en essayant de nous rapprocher de lui en devenant son ami.

En fait, il demeure un ami fidèle et tendre.

Il est toujours prêt à nous écouter et à nous défendre quand nous lui faisons confiance.

On peut avoir tort d'avoir raison et raison d'avoir tort.

Le secret de toute épreuve c'est de puiser dans la contrainte ce qui nous fait grandir.

Nous pouvons apprendre à changer nos perceptions des gens et des choses.

Ce qui beaucoup de fois fait objet de jugement peut devenir objet de prière.

Le Seigneur nous invite à un amour sans limite.

Il faut aimer ceux qui nous aiment et aussi aimer ceux qui ne nous aiment pas assez.

La plus grande vérité de tout ce que je vous dis là : c'est que Dieu n'a jamais cessé de vous aimer.

C'est lui qui vous cherche et vous pousse à nous écrire.

C'est lui aussi qui vous répond par moi.

Dieu est merveilleux. Je ne suis pas lui et le serai jamais.

Ce que je veux vous dire, c'est qu'il est là dans votre vie.

S'il y a un chemin à faire pour retrouver son pardon, je vous invite à être accueillant de sa miséricorde.

Beaucoup de fois, nous avons du mal à nous pardonner et à accepter de reprendre la route.

Mais, laissez-moi vous dire, que Jésus sur le chemin de Golgotha eut à tomber plusieurs fois et à chaque fois il s'est relevé.

Si Dieu a accepté de vous pardonner, ne rejetez pas son pardon.

Ne soyez pas un juge intransigeant de vous-même.

Exercez-vous petit à petit à vous approcher de la volonté de Dieu jusqu'à ce que la grâce de Dieu vous fait l'appliquer comme votre propre volonté.

Pour devenir un "objecteur de conscience ", il va falloir que vous soyez pratiquante de la paroisse.

C'est ainsi que nous pourrions vous aider à vous aiguiller sur le sens profond de certains passages bibliques et du chemin qu'il a à faire

avec vous.

Il y a dans la paroisse, des groupes bibliques.

Cela va vous aider à grandir. Il faudra voir et trouver un petit temps même minime pour cela.

Parce que ce n'est pas pratique d'avoir à vous écrire seulement.

Il faut créer un foyer de foi où vous vous nourrissez spirituellement.

C'est avec Jésus que vous avez besoin de vous attacher et nous allons vous aider.

Il n'y a pas mieux de puiser dans sa parole tout en comprenant ce qu'il nous dit.

C'est un plaisir de vous lire, espérant avoir répondu à votre attente.

A nouveau, je vous présente mes distinguées salutations.

  • Wix Facebook page