8 Février 2020

LIBRE ANTENNE ! / 132

EDGAR ALLAN POE

Le problème de la plupart des personnes qui, comme Nabilla que l'on retrouve dans le récit ci-dessous freine les progressions médiumniques est le doute et la peur de "l'échec" mais comme souvent, Les Âmes sont à nos côtés pour nous enlever cette peur. Il y a quelques jours, c'était le célèbre romancier : Edgar Allan Poe.

Je m’appelle Allan Poe, j’étais romancier au 19e siècle. Je voulais entrer dans la légende et je pense que j’y suis arrivé.

 

Je m’efface pour vous laisser me poser vos questions, concernant Madame Nabilla. Je m’efface mais je reste à votre côté.

 

Nabilla voudrait savoir si les communications qu’elle reçoit sont normales et exactes ?

Je ressens beaucoup trop de peur de l’échec, chez Madame Nabilla.

 

Il va falloir que Nabilla puisse se mettre en phase avec son corps céleste pour que son Âme la rassure.

 

Écoutez mon enfant Nabilla, tout ce que vous captez sonne juste et c’est trop fort comme vous maîtrisez votre sujet.

 

Alors cessez votre peur de l’échec ainsi que tout votre chagrin et continuez de la sorte.

 

Apprenez à vous maîtriser et toute votre « Maison céleste » aura du bonheur à vous mettre en votre cœur céleste.

 

Il y a quelque jours, Nabilla avait l’impression de se battre contre quelque chose d’invisible ?

 

Non, rien de très méchant, à part son manque de courage…Il faut absolument que Nabilla comprenne ce que nous voulons

de son corps céleste.

 

Tout ce que nous voulons de la part de son corps céleste est son rapprochement avec nos Âmes, ainsi qu’avec nos Anges et Guides Spirituels.

 

Après, nous lui demanderons de nous comprendre, puis encore après, nous réactualiserons son niveau de Médiumnité pour lui permettre

de chasser les démons, provenant des basses fosses de notre univers célestes.

 

Selon nos prédictions, cela devrait lui arriver en son cœur céleste d’ici quatre ans. Pas avant.

En conclusion, Nabilla devra attendre que son corps céleste ainsi que nos missions soient en phase pour elle.

 

​Après, nous pourrons lui accorder cette grâce divine pour lui permettre de voyager au travers de ses songes.

Pour nous, aujourd’hui c’est ok.

Allan Poe. Le 19e siècle fut court pour mon corps terrestre mais totalement bon.

 

Au revoir, Monsieur Patrick Dorian. Je vous aime aussi Madame Nabilla.

  • Wix Facebook page