13 Février 2020

LIBRE ANTENNE ! / 133

MARIE MADELEINE

Aujourd'hui, alors que je travaillais pour un ami souffrant et s'inquiétant pour sa santé, pour la première fois, une Âme est venue jusqu'à moi afin que je transmette un message d'apaisement, à mon ami. Cette Âme est Marie Madeleine.

Où en est la santé d’Alain ?

Certes sa santé est mauvaise mais cette phase de douleurs est quasi obligatoire pour arriver jusqu’aux portes de notre Père Éternel.

Son Âme est en train de grandir et bien évidemment de s’ouvrir.

Toute cette souffrance a pour seul et unique but : Que son corps céleste (son Âme) comprenne que nous n’agissons pas par hasard.

Non, tant que son Âme nommée Axelle ne comprendra pas pourquoi elle est venue sur cette terre, cela fera souffrir son corps terrestre : Alain.

Alain ne va pas mourir de sitôt, cela étant son cœur céleste (sa spiritualité) se doit de se mettre en osmose avec nous.

Mais combien de douleurs lui faudra-t-il avant que de comprendre ce que nous lui demandons.

Parfois, je désespère que cette Âme nous comprenne mais je reste persuadé qu’au final, cette compréhension arrivera

à nous mettre en phase.

En attendant et j’en suis désolé mais Alain se doit de souffrir pour continuer à vivre.

Je ne me déplace pas souvent vers vous mais là, je me devais de le faire. Je m’appelle : Marie Madeleine.

Je me suis senti tellement humiliée et parfois même rejetée que cette souffrance corporelle, je l’ai très bien connue.

Alors Alain, mon grand garçon, ne te met pas martel en tête, comme vous dites souvent de votre côté de votre univers.

La souffrance est ton lot quotidien mais elle est obligatoire pour te faire progresser et faire avancer ton corps céleste.

Nous ne pourrons pas intervenir là-dessus car cette phase est obligatoire pour ton salut.

Ne pense pas que nous ne t’aimons pas, au contraire…

Tu me ressembles tellement, dans cette malheureuse étape de ton existence.

Nous t’aimons si fort que nous ne pourrons connaitre d’autres Alain comme ton corps céleste et aussi terrestre.

Pense à tout ce que je viens de t’annoncer et je te promets que tu vas comprendre mon message.

Alain, sois fier et fort car ton heure de mourir n’est pas encore venue.

Cela n’est pas encore d’actualité.

Je t’aime fort.

Marie Madeleine, pécheresse dans le cœur des hommes mais « veuve » dans mon corps de chair par la mort de mon Christ.  

 

  • Wix Facebook page