MAMOUNETTE

Hier j'interrogeais O Malley, aujourd'hui on me demande de parler avec sa mère, afin qu'elle explique à son chaton de ne plus aller

dans le jardin du voisin...

Je voudrais parler à Mamounette. Mamounette êtes-vous avec moi ?

 

Je vous entends parfaitement Monsieur Patrick Dorian.

Vous avez déjà communiqué avec mon enfant, hier.

Il me semble que vous lui auriez donné des conseils pour son bien être mais ce chenapan ne veut absolument rien entendre.

Je m’en vais lui frotter le bas du dos avec ma patte de velours et je pense ou tout du moins j’espère que ce chenapan comprendra qu’il ne doit pas aller s’encanailler de l’autre côté du jardin de nos maîtres car cela risquerait potentiellement de lui être dangereux, voir lui être fatal.

Je ne pense pas que O Malley m’écoute mais cela pourrait être très bénéfique pourtant, pour lui.

 

Pourquoi allez-vous tous les jours dans le jardin des voisins qui ont maltraités votre fils ?

 

Parce que mon cœur ne pourrait accepter de voir mon fils pendu par les pattes ou torturé de la sorte et c’est pourquoi, j’essaie de connaître

le lieu maudit pour pouvoir aller à son secours, lorsque le jour où O Malley aura besoin de mon secours, je pourrais l’aider.

 

Vous savez qu’il y a danger dans ce jardin. Votre maîtresse vous demande de ne pas y aller et vous y aller tout de même…

 

Je ne pourrais pas laisser tomber mon enfant.

 

Si votre monde le pourchasse, alors je secourrais mon enfant O Malley.

 

C’est tout bête mais, n’oublie pas ma charmante maîtresse que je suis une maman et je me dois de surveiller ou de venir en aide

à mon garçon O Malley.

C’est tout simplement cela, pour lequel je repère les lieux. Mon aide est meilleur que la vengeance.

 

Pourriez-vous faire passer le message de la dangerosité des voisins à vos autres enfants ?

 

Non, pas encore car pour le moment, c’est surtout O Malley que je me dois de surveiller.

Seulement après tout cela, je pourrais m’occuper de mes autres enfants mais pas avant que O Malley comprenne ce pourquoi, nous allons

et venons dans ce jardin. C’est pour lui et pour sa protection.

 

Voilà, mon très cher Patrick Dorian, ne m’en voulez pas mais nous ne sommes aucunement fâchés contre vous et votre monde,

c’est seulement que nous ne réagissons pas de la même façon.

Vous êtes des Êtres humains et nous des animaux et notre différence de vision des choses n’est pas absolu mais c’est tout de même bien loin de vous ainsi que de vos semblables et pourtant nous vous aimons très forts.

A vous de répondre à nos demandes et non le contraire.

Vous avez voulu nous dompter mais c’est à vous aujourd’hui de nous montrer que vous tous avez fait le bon choix.

Au revoir et bisous à ma bonne maîtresse.

  • Wix Facebook page