JOY

Communication animale, avec la chienne Joy.

 

Est-ce que tu es bien, là où tu es ?

Mon parcours terrestre a été formidable, avec ma douce tendresse, de maîtresse. Aujourd’hui, je me roule en boule et je dors auprès d’autres chiens que j’ai rencontré, ici. Aujourd’hui, je danse avec mes maîtres. Je me sens, en pleine forme et je ne souffre plus, comme avant.

Aujourd’hui, je ne pleure plus, comme avant, car je n’attends plus jamais, le retour de ma maîtresse. Car j’imagine que son corps terrestre,

ne me rejoindra pas encore. Mais ce n’est pas pour autant que je l’oublierai. Oh ! Que non ! Bien au contraire. Je ne peux m’empêcher de penser à eux tous, de l’autre côté du voile. Mon parcours terrestre, n’a pas forcément été très heureux mais, aujourd’hui, je me sens rattrapé par l’heureux amour, de mon père, tout puissant. Alors, ne restons jamais, sur notre façon de constater l’existence terrestre et donnons-nous, le plaisir d’être encore plus fort que jamais.

 

Avec qui es-tu ?

Avec d’autres chiens. Ils sont forts et plus costaud que mon corps céleste (son âme) et terrestre. Je joue avec eux et parfois, il nous faut,

nous séparer, tant nos jeux, nous prennes du temps à terminer. Alors, après seulement, mon corps terrestre s’en va, pour rejoindre,

mon clan céleste et spirituel. Après tout, rien ne vaut, la plus grande aventure. Celle de vibrer célestement parlant, pour lui, notre père créateur et éternel. Je m’en veux énormément, de n’avoir pu dire, aurevoir à ma douce tendresse, de maîtresse. Mais bon, ça c’est fait ainsi…

Aujourd’hui, je pense très souvent à vous tous, que j’ai pu laisser, sans que je puisse demander pardon d’être parti brusquement, mais bon, c’est ainsi et pas autrement… Alors, aujourd’hui, respectons la volonté de notre père créateur et éternel.

 

Que peux-tu dire sur Nils ? (le nouveau compagnon, de sa maîtresse)

Nils était un chiot et un sacré garnement mais plus le temps va passer et moins, il va se « secouer les puces », sur les objets importants

de votre salon. Nils vaut vraiment le coup ! C’est un phénomène « insaisissable » et pourtant, tellement fort et tendre que son amour

pour ma douce tendresse, de maîtresse, n’aura plus de limites. Alors que tout votre amour se rassemble et que vous tous l’aimiez,

très fortement.

 

Je ne demande plus votre compassion mais j’aimerais que vous ne m’oubliez pas. Sans tout votre amour, je ne pourrais être bien. Bien plus, encore que je l’étais, de mon vivant. Alors respectez, cette dernière volonté svp : Aimez encore mon image, comme vous l’aimiez de son vivant.

 

Je t’embrasse, très fortement, sur le front et la truffe, ma douce tendresse, de maîtresse. Plus le temps passe, hors de vu, de ma douce tendresse, de maîtresse et je la retrouve, dans mon rêve. Mais c’est comme ça.

Joy, fidèle à ma douce tendresse de maîtresse, entre tous les chiens !

Joy.jpg
  • Wix Facebook page