Pensées célestes

Un jour, une femme me demanda de l’accompagner dans son élévation spirituelle. Après réflexion, l’autre côté se proposa, pour lui apporter, chaque jour, une pensé céleste, délivrée par une âme célèbre ou inconnue. Constatant la portée de ces messages, sur cette personne, je vous les partage aujourd'hui.

Qu’ai-je fais de mon enfance céleste et terrestre ? (Marie)

Ne regarde jamais plus en arrière car l’arrière est synonyme d’absence, alors que l’avant est synonyme d’avancée vers notre père éternel (Uriel)

On ne retrouve que rarement ces instants grâcieux que notre père créateur nous accorde. Alors sachez les reconnaître et en tirer un maximum de joie et de paix, dans l’amour éternel (Cassiel)

Nous ne pourrons jamais défier le mal comme le mal nous défie à chaque instant (Stéphane)

Pourquoi ne pas vouloir s’admettre que l’on ne pourrait rien exécuter sans son père créateur et éternel ? (Uriel)

La gloire divine ne peut être marchandée. (Cassiel)

Le pardon (Vincent)

Les progrès de la science ne pourront jamais atteindre « divinement » la source jaillissante de lumière. (Cassiel)

Dieu est amour et patience envers nous (Joseph Arimathie)

La gloire de notre père éternel est si belle que rien ni personne ne pourra l’enlever de nos cœurs célestes et terrestres (Victor Hugo)

L’enfer est parsemé de mauvaises intentions, alors que le paradis est parsemé de fleurs (Grégory Lemarchal)

Celui qui ne regarde jamais le ciel ne pourra jamais s’imaginer son père éternel et créateur comme un havre d’amour et de paix intérieur. (Marc-Aurel)

Lorsque la douleur est trop forte et que notre cœur s’effondre, seul notre père créateur peut en reprendre le contrôle. (Uriel)

Pourquoi résister aux chants Angéliques, alors que ceux-ci vous rappellent que votre père créateur et éternel vous demande de nous réunir ? Ensemble soyons plus forts et plus heureux. (St Joseph)

Je ne peux me résoudre à croire que votre cœur terrestre ne pourrait comprendre et apprendre de nous. Alors restons ensemble pour l’éternité et bravons la peur de cette mort. (Orion)

Le père créateur ne nous obligera jamais à respecter l’homme. Notre père créateur nous obligera à nous respecter nous-même.

Pourquoi vouloir à tout prix chercher le bonheur terrestre ? Alors que ce bonheur ne peut-être terrestre mais céleste et uniquement auprès de son père éternel. (Uriel)

Le requiem est autant d’amour que l’horloge terrestre s’arrêtant sur votre cœur céleste et terrestre. (Gabriel)

Tous les records du monde que j’ai pu effectuer non rien d’égalable à l’amour si puissant que notre père créateur (El cielo) m’a donné à mon arrivé là-haut (Diego Armando Maradona)

La parole divine ne vaut-elle pas que l’on se comporte comme « aimant » et non comme « méfiant » ? (Richard III)

La vérité est enfouie au jardin d’éden comme la pomme d’Adam l’est au cœur des hommes. (Cassiel)

Lorsque tout sera compris votre fidélité à notre royaume sera entière et sincère… pas avant cela. (Lord Mountbatten)

Céleste et terrestre ne font qu’un seul dans le cœur du divin (Uriel)

Lourdes est aux chrétiens ce que le temple de Salomon est aux israéliens. (Jacob)

Richard cœur de lion aura mené son parcours terrestre comme un chef jusqu’au désordre et au chaos total. Ne redescend-il pas sur terre pour nous apporter sa force et son courage de combattre le mal ? (Richard III)

Le message est important si le cœur terrestre parle réellement. (Goebbels)

Pourquoi se raccrocher aux perversions terrestres, alors que notre monde céleste vous attend pour vous donner tout l’amour que le terrestre ne pourra jamais vous offrir ? (Tonio Sanchez)

Ne regarde jamais en arrière car ton parcours céleste et terrestre est en avant et non en arrière. (Paolo César)

Le fruit de notre père éternel est l’amour inconditionnel et non la survivance du corps terrestre. (Jésus)

Magellan a été un précurseur dans son domaine, j’ai été un précurseur dans le miens. Alors soyez un précurseur dans le vôtre ma charmante Laurence Ciappi (Pierre Desproges)

La phrase suivante n’aura aucun effet si l’on ne considère pas l’amour de notre père éternel comme étant le plus grand. (Rodolphe le grand)

Le pardon est aussi fort que l’acceptation de l’autre (Moïse)

La vie ne s’achète pas. (Mère Thérésa)

La raison d’être sur votre terre n’est pas d’ordre financier ou même matériel mais bel et bien d’ordre céleste et spirituel. (Oliver)

Aurions-nous besoin d’être les mêmes sans l’éternel amour de notre père créateur. Sa force et son amour engendre la foudre parfois mais aussi encore heureusement énormément de remises en question (Platon)

La raison pour laquelle notre cœur céleste (la foi) vaut très cher, c’est que cette raison-là est la parole divine. Et c’est cette parole-là que vous devez mettre en avant et non une autre. Toutes ressemblances pourraient être condamnable par notre cœur terrestre. Alors, allez la prodiguer cette belle parole et tous se mettront à vous écouter, ma belle Laurence Ciappi ! (Jules Verne)

Lorsque l’homme aura admis et compris notre existence, l’univers céleste et terrestre pourra se comporter en commun accord d’amour envers l’être unique, créateur et éternel. (Joe Dassin)

Lorsque l’être humain aura compris notre existence, celui-ci aura admis et assimilé sa part du partage divin. Et lorsque son partage aura joué avec l’un et l’autre des côtés de l’univers, alors notre père créateur et éternel aura d’avantage de poids dans la balance universelle. (Uriel)

L’ordre établie de notre père éternel ne vaut que par son cœur céleste ainsi que le nôtre. Seuls seront tous ceux que cet ordre établi n’aura jamais touché. (Platon)

Le mot d’ordre est constamment le même : L’AMOUR de notre père créateur et éternel. Alors sachez le reconnaître. Sachez le montrer sans être ostentatoire et surtout sachez en parlez sans être forcément vindicatif… Alors seulement après, nous pourrons vous le montrer et vous le faire sentir. (L’Empereur Auguste)

La loi céleste de notre père créateur et éternel ne peut être divulgué au Seigneur des ténèbres car c’est de lui que proviendra le désordre ainsi que le chaos total ! (L’Alliance pour un monde céleste plus juste.)

Jericho ne s’est pas écroulé tout seul, alors réfléchi avant que de bouger car tout ce qui nous entoure peut s’écrouler du jour au lendemain par négligence ou par stupidité humaine. (Charles Aznavour)

Le saint esprit n’aura jamais de rancœur à votre encontre, pauvres terriens. Par contre, il pourrait vous en vouloir sur votre façon d’imaginer notre environnement céleste comme étant « flasque et mou », alors que nous sommes tout le contraire, à savoir fort et généreusement serviable… (Martin Luther King)

Le pouvoir absolu, ce n’est pas forcément la victoire. Cela peut-être aussi la défaite mais la compréhension de celle-ci pourra vous permettre de vous battre encore plus fortement qu’avant et ce, pour pouvoir avancer et progresser spirituellement et célestement. (Aaron, frère de Moïse)

L’encens, et la myrrhe sont deux des ingrédients que les rois mages ont apportés au seigneur, lors de sa naissance… à ton tour de lui offrir ton amour sous la forme dont tu le désires et tu le chériras de tout ton cœur terrestre. Alors son cœur céleste se propagera en ton corps céleste (votre âme) ainsi qu’en ton corps terrestre. Va et n’oublie jamais ce que l’on vient de se dire (Mathieu)

Libre à vous de ne pas croire mais que la vie vous paraitrait-elle belle si vous la voyiez avec d’autres yeux. Je ne rassemblerai personne sans votre consentement, par contre, il me le faudrait pour parler encore et toujours plus à votre cœur personnel et terrestre. (Edith Piaf)

Les raisons du cœur terrestre ne valent nullement de se détourner de nos prières célestes. N’essayez pas de vous détourner de notre cœur céleste car en cela viendra votre propre mort terrestre. (Philémon, l’ange de la divinité)

La présence de notre père créateur et éternel ne pourrait être si vous raisonnez comme quelqu’un de froid et d’incertain. Son amour de créateur éternel ne pourrait vous rassembler, tant que votre raison se refuse à vouloir croire et surtout à vouloir tout dominer. Terre, cieux et hommes. Alors sachez le reconnaître et appréciez sa présence autour de vous. Mes enfants soyez toujours certains de lui ainsi que de votre cœur terrestre. Donnez-lui, montrez-lui votre amour et votre reconnaissance en sa raison de père créateur et éternel. (Carol Vojtyla dit Jean Paul II)

La gloire de notre père éternel passera forcément par votre acceptation de son pouvoir céleste et divin. (Uriel)

L’ivresse des sens n’aura jamais raison de l’ivresse de l’amour Divin. Ne le rejetez pas et buvez-le, jusqu’à la lie céleste et terrestre. (Serge Gainsbourg)

Castor et Pollux n’ont jamais été forcément méchants mais leur maison terrestre ne leur a pas laissé le choix d’être mort et champs de bagarres. Ne soyez pas aussi vils qu’eux et respectez-vous et votre cœur terrestre s’ouvrira à votre cœur céleste. (Victor Hugo)

L’avenir de votre pauvre mais très belle planète aura pour conclusion, ce que vous en voudrez et en ferez. Ne restez pas méfiant, face à notre apport et soutien d’amour et alors, cette planète Terre aura conquis l’immensité céleste et éternelle. (Louise Michel)

Accueillez-nous, au sein de votre vie, comme nous vous accueillons, au sein de la nôtre. Comme l’eau, l’air, la nature et les animaux feront partie intégrante de votre vie future, auprès de nous. Alors, n’en ayez pas peur. Vous nous retrouverez, avec l’espoir de n’être pas partie trop longtemps de chez vous. (Auguste Lebrun).

Les circonstances actuelles, de votre séparation avec nous serons très vite rentrées dans l’ordre, ô ma douce et tendre Laurence Ciappi. Votre mari sera là pour vous accueillir et ensemble, de nouveau, vous pourrez vivre en toute harmonie. (Lucien)

Pour un instant, ne regardez plus en avant mais regardez derrière vous. Toute cette époque où l’on pensait et où l’on agissait. Aujourd’hui, seul votre pouvoir d’achat compte… Ne restez pas passif et reprenez vous, car ce sera ainsi que votre univers terrestre pourra se remettre en route. (Winston Churchill)

L’avenir de la planète, vous appartiens. C’est à vous de décider si oui ou non, vous voudrez continuer de la gérer de cette façon ou vous montrer plus bienveillant envers elle. (Neil Armstrong)

Ne regarde pas le côté noir de l’univers mais regarde toujours le côté blanc. C’est lui que l’on te mettra sur ton parcours terrestre afin de nous rejoindre. (Alexandre II)

La lourde tâche de votre pauvre terre est de ne pas sombrer dans l’état de mort et de décomposition. Pour elle, que seriez-vous prêt à faire ? (Carlos)

Pourquoi ne pas vouloir croire en nous ? Pourquoi ne pas vous raisonner et vous dire que peut-être, nous sommes véritablement de l’autre côté de votre univers ? Pourquoi essayer indéniablement de démanteler tout ce que nous essayons de vous procurer (amour céleste, joies et passion de notre père éternel). La vie ne serait que plus grande, si une bonne fois pour toute, vous nous acceptiez auprès de votre cœur terrestre ? La mandragore éclot au soleil et vous, le feriez tout aussi bien à notre lumière et celle de notre père créateur et éternel. (Sylvain Lepage)

La force terrestre est de vous affronter pour vous connaître. Alors que notre force à nous est de nous aimer et de nous comprendre pour évoluer. (Platon)

Lorsque la foudre s’abat sur l’arbre, sa force reste sur cet arbre. Lorsque votre père créateur vous parle, vous ne l’entendez pas… Pourquoi, cette volonté de ne pas l’écouter ? (Gilbert Bécaud)

La provocation n’est pas idéale pour progresser et évoluer mais la satisfaction d’être un chef de gouvernement, n’est pas à négliger. (Joseph Staline)

L’importance est de ne rien perdre. Ni la conscience de notre existence, ni la preuve par manifestations de notre présence autour de vous et encore moins la façon d’être accompagné par nos « missionnaires » célestes. Les preuves que vos semblables veulent avoir ne seront que fautes de foi. Alors cessez de vouloir croire et croyez-nous. Car de cette croyance viendra, la délivrance de votre cœur terrestre et de votre corps céleste. (Louis Armstrong)

une mineure partie de votre univers ressemble au nôtre. La majeure partie n’est que déforestation, carnage des peuples et sources de conflits entre vous. Alors ne soyez plus arrogance mais douceur de vivre éternel et vous constaterez que votre univers ressemblera au nôtre. (Jacques Yves Cousteau)

Lorsque Dieu nous touche de sa main, c’est tout l’univers qui se montre beau et fort. Lorsque l’homme vous touche de sa main, c’est pour vous montrer sa force de destruction. (Claude François)

La France n’a vraiment rien à envier aux autres sources. Qu’elles soient d’ordre divine ou non. La France a un énorme potentiel céleste et universel mais ce n’est pas visiblement pas à l’ordre du jour. Pour y remédier, il vous faudrait, tout d’abord, penser comme nous. A savoir avec le cœur céleste et aussi, avec l’espoir d’être au plus proche de nous. Sans cela, c’est vraiment tout votre système mondial qui va s’en faire ressentir. (Oscar Wilde)

Après tout cela, que deviendrez-vous ? Des rois célestes de notre univers spirituel ou des mendiants. Des clochards de votre univers terrestre. (Jean Sébastien Bach)

La question reste en suspens. Aurez-vous compris et accepté tout cet univers céleste et spirituel ou continuerez-vous à ne croire qu’en vous et en votre science terrestre ? Ne doutez plus de vous et avancer vers notre univers céleste et spirituel. (La Fayette)

Lorsque la France aura assimilé ses authentiques besoin, alors nous pourrons intervenir. Et face à ceux-ci, nous interviendrons tendrement mais fièrement. Et non, en avançant avec force et contrariété. (Mao Zedong)

La gloire de mon père créateur et éternel n’a d’égal que votre compassion pour nous. Soyez béni parmi tous les autres, ma toute tendre et si douce Laurence Ciappi. Votre sincère et très dévoué : (Camille Flammarion)

Pourquoi ne pas croire que tout est possible. Dans cet univers tout est remarquablement réalisé, pour que nous puissions exister, en travaillant en commun. Vous, de votre côté et nous du nôtre. Aujourd’hui, ce n’est pas de la force dont nous avons besoin pour avancer ensemble, mais bel et bien de la croyance, l’un envers l’autre. Alors, n’attendez plus qu’on vienne vers vous. A vous de marcher vers nous. (Léon Zitrone)

Lorsque votre cœur terrestre aura cessé de battre pour vous. Nous rejoindre ne sera pas facile, si longtemps que celui-ci ne nous aura pas accepté comme frère céleste et terrestre. Lorsque tout cela sera terminé, alors pourrons-nous vous compter par dizaines ou par millions ? (Gérard De Nerval)

N’oubliez pas que lorsque votre cœur céleste (votre foi) pleure, c’est tout l’univers qui pleure. Et lorsque votre cœur céleste rit, c’est tout l’univers qui rit ! (Aristote)

La fleur est si belle, lorsqu’elle s’épanouie au soleil. Alors pourquoi, vous aussi, ne pas vous épanouir, face à la lumière de votre père créateur et éternel. (John Wayne)

A tâtons, vous avancez vers nous et c’est tout à fait votre façon d’avancer. Alors que vous devriez courir vers lui (Dieu). Déshabillez votre peur et ne cessez d’avancer et de courir vers lui. (Aphrodite)

Que pourrait-on vous donner comme preuves de notre existence ? La peur que nous n’existions pas, vous prend aux tripes, comme le feu brûle vos meubles et vos planches. La mort est indissociable à la vie mais n’est qu’un simple passage et une simple transformation de matière. (Voltaire)

A l’orée de la forêt se trouvait le loup. Dans la clairière, se trouvait la biche. Lorsque le loup s’approcha d’elle, la biche ne se méfiant nullement de celui-ci, le prit pour un ami, voire un membre de sa famille. Mais lorsque ce dernier s’approcha d’elle, elle comprenait que celui-ci n’était pas venu pour sympathiser et bavarder mais plutôt pour la manger. Plus le loup s’avançait et plus la biche comprenait que ce dernier n’allait pas tarder à la dévorer. Alors, elle prit son courage à deux « mains » et tenta de lui échapper, mais cela était déjà trop tard. Alors, elle trébucha, se rompit la patte et affaiblie, se donna entièrement au loup qui la dévora… Le loup affamé s’en lécha les babines et la mangea, très facilement, sans efforts. Conclusion de cette petite anecdote. Laurence, ne soyez jamais en repos car le mauvais œil peut surgir de partout et à tout moment. Soyez et restez constamment en vigilance. (Jean de La fontaine) 

Lorsque cette peur d’être oublié de ses proches s’en va et que la mort n’est pas plus que le passage d’un état à un autre. D’une dimension à une autre. Tout ceci ne reste plus qu’un lointain et mauvais souvenir. Alors, c’est ainsi que mon père créateur veut vous voir. Non pas comme un être humain sombre, peureux et désemparé, mais bel et bien comme un frère céleste et spirituel. (Victor Hugo).

Admettons que tout cela ne soit pas vrai. Alors, pensez-vous réellement que l’on entrerait volontairement dans la tête de certains d’entre vous, pour diffuser les messages de paix et d’amour, de notre père créateur et éternel ? Non, pas du tout. Il ne faudrait rien d’autre que de bons médecins, pour vous soigner… Or, ici, ce n’est vraiment pas le cas. Au contraire. Ne soyez plus dans le doute d’une réalité externe à vous et à votre civilisation et comprenez que tout ceci est réel et non, un fantasme de terrien, en manque de création. (Gulliver)

Marie demande d’avoir toujours de la miséricorde. Etant sauvage, l’homme, ne peut en avoir pour son semblable. (Richelieu)

Le semblable n’est pas le même ou le pareil mais l’équivalent. Seul, l’univers ne pourrait exister. Mais grâce à votre sens du devoir et de la perfection, nous obtiendrons, peut-être un jour ce semblable, entre votre univers terrestre et le nôtre céleste. (Auguste Renoir)

La leçon d’aujourd’hui se compose en trois phases :

1er : Pourquoi nous renier, alors que nous existons bel et bien ? Avant que de se prononcer, sur notre non-existence, il vous faudrait tout d’abord définir qui nous étions avant votre incarnation et ce que vous devenez après votre incarnation.

2e : Les preuves matérielles dont vous souhaiteriez avoir, pour vous montrer que tout ceci n’est pas le fruit d’une imagination trop envahissante, ne seront pas de votre univers terrestre, avant au moins encore cinquante à soixante ans.

3e : La finalité du jour, n’est-elle pas tout simplement que l’incompréhension mène très souvent à la haine de l’autre ? Alors que la compréhension amène très souvent à non seulement l’acceptation de l’autre mais aussi, absolument à la vision d’un autre plus perfectible et moins souverain.

Alors : 1 : acceptation des croyances célestes et universelles ne vous seront que bénéfiques. 2 : vision et transmission de l’autre, au travers de vos récits et de vos messages et enfin 3 : réalisation d’un monde meilleur et universel. (Lao Tseu)

Les phrases sont belles, lorsqu’elles sont assimilées. Par contre, lorsqu’elles sont mal interprétées, elles peuvent très facilement détruire ou meurtrir. Alors, respectez tous leurs sens car de ces sens proviendront la compréhension ou l’incompréhension de l’être humain, dans son parcours céleste et terrestre. (Maurice Biraud)

L’essentiel dans cette vie, n’est pas de trouver le bon parcours professionnel mais le chemin qui vous mènera vers le bonheur céleste et terrestre. Alors, ne restez jamais de marbre, face à votre destin céleste et universel et approfondissez-le. Choyez-le ! Aimez-le et vous verrez que votre parcours sera bien évidement différent, de ce auquel, vous pensiez. (Louis XIV)

La véritable force de l’être humain est son manque de croyance !!! Le reste n’est que perte de temps pour se persuader que le père éternel est mort. (Groucho Marx)

La pyramide de notre père éternel est la suivante : Son Esprit Sain est son compagnon de route céleste et universel. Son enfant Jésus-Christ resuscité est le saint patron des anges célestes et universel et sa mère Marie, femme éternelle est la sainte diva de l’amour de l’être humain. (Auguste le grand)

Regardez, tout cela au final ne sera que désert. Alors, responsabilité et attention seront primordial pour arriver à vous maîtriser, pour ne pas engendrer la mort et la destruction finale. (Oscar Wilde)

Ne contemplez plus, le monstre que vous avez créé. Ce monstre plein de terreurs et d’incroyances. Ne regardez plus l’affreuse bête, ignoble de terreurs ainsi que de blessures humaines. Ne regardez jamais derrière vous mais constamment devant vous. Ne cessez plus de lui sourire. Croyez-en lui comme il croit en vous. Apprenez-lui votre sourire et plus votre difficile parcours se retrouvera en son corps « littéraire » et moins votre souffrance se verra continuer d’exister. Alors, là et seulement là, vous pourrez réapprendre à créer et alors, vous lui montrerez votre nouveau visage. Celui-ci ne sera plus haineux mais bel et bien fait de paix et de joies célestes et éternelles. (Platon)

Les 12 travaux d’Héraclès ne sont pas forcément les meilleurs. Se sont certes, les plus forts mais non, les plus beaux. Seuls, le travail accompli pour ton père éternel est et restera, le plus majestueux. Le reste est très bien effectué mais il n’est que pour l’être humain. Seul compte, les travaux effectués et fournis pour l’ordre céleste et universel. (Roosevelt)

La réforme céleste et universel ne pourra se réaliser sans vous. Alors, apprenez à nous reconnaitre dans tous les instants de votre vie terrestre, car c’est seul mais toujours accompagné de nos êtres de lumière que vos capacités augmenteront. Vous vibrerez au son des voix angéliques et vous danserez au rythme des battements de notre cœur céleste. (Joseph)

Le principe fondamental céleste et universel ne provient pas de ce que l’on croit ou non en notre père éternel, mais vient du fait que tout ce que l’on trouve dans cet univers provient de sa bonté et de son amour pour nous ! (Carlos Gardel)

La prose, cette forme de poésie est tout aussi belle et élégante que la rime. Alors, acceptez d’être cette prose face à la rime angélique. Notre père éternel sera tout aussi charmé par vous que par ses anges. (Stendhal)

La raison des mots est non pas l’expression verbale à proprement parlé mais bel et bien, la gloire céleste et universel. Les seuls mots : AMOUR et ETERNEL sont à eux seuls, les maîtres mots de l’univers. Réfléchissez-y. (Antonin Artaud)

La rose qui éclora au jardin des oliviers sera le pardon de notre seigneur Jésus-Christ. Ce pardon n’en sera que plus fort et plus exaltant. (Etienne Marcel)

La mort n’est pas l’endroit désert et froid dont vous aurez connaissance, au trépas de votre corps terrestre, non ! Cette mort que vous redoutez tant est le merveilleux endroit où poussent marguerites et coquelicots. Fleurs et douceur de vivre sont les mots que je veux donner à ce lieu. (Edmond Rostand)

La raison d’être là où nous sommes est le résultat de milliards de chromosomes enchevêtrés les uns aux autres. La raison d’être auprès de lui (Dieu) est le seul résultat de son amour pour nous ! (Stephen Hawking)

Les innombrables desseins de notre père créateur et éternel, suffiront-ils à vous faire prendre conscience que la beauté terrestre est précieuse et non éternelle. (Haroun Tazieff)

Le feu est la force Divine. L’eau est la gloire céleste. L’air est le socle de toutes existences. Sans tous ces éléments Divins et célestes, rien n’aurait pu arriver. (Grégoire 1er)

la route est longue avant que de pouvoir entrer au « Paradis ». Combien de pèlerins ont essayé de forcer sa porte. Combien de malfaisants ont voulu y pénétrer, non par la grâce mais par la force et non par le respect de notre père créateur et éternel. Voilà pourquoi, vous devez être « irréprochable » pour pouvoir y pénétrer et non vous croire absolument, comme faisant partie intégrante de cet immense univers paradisiaque. Alors, pour y entrer, ne croyez plus en lui comme en quelqu’un que l’on aime de par sa puissance mais plutôt comme quelqu’un que l’on aime de par puissance créatrice et éternellement belle, de sa beauté enlumineuse. De cette croyance viendra l’ouverture des portes du paradis. (Saint Syméon)

Les forces d’attraction céleste et terrestre se complètent. L’une sans l’autre ne pourrait exister. L’une sans l’autre ne saurait déplacer des montagnes. L’une et l’autre doivent s’entrelacer dans cet univers. (Mohamed Ali)

L’orgueil est le mot, le plus vil de la création. N’oubliez pas que votre orgueil vous perdra. Ne restez jamais sur votre position, c’est elle qui vous mènera à la destruction de votre planète terre. (Saint Jérôme)

Le rapport entre vous et notre monde céleste est le merveilleux. La luminescence de votre monde ne vaut que par le rapport de vous à nous. Croyez et soyez en nous, comme nous croyons en vous Le père créateur et éternel n’est pas l’artiste d’une nature morte, mais l’artisan d’une vie d’amour éternel. (Louis Pasteur)

Le forgeron manie, le fer. Le maraîcher « transforme » la terre en végétaux et quant à notre Seigneur Jésus-Christ, sa volonté aura été, de transformer l’homme en agneaux doux et aimant, pour notre plus grand bien. Malheureusement, l’être humain, trop fier pour admettre que son père créateur pourrait lui tendre la main, s’est retrouvé, à la merci du diable. (Pablo Escobar)

Le regret serait de ne pas vous rencontrer… mais de vous replacer sur le bon chemin est un plaisir. (Victor Fleming)

L’envers de votre vie est votre mort. Mais celle-ci n’est nullement redoutable, comme vous pourriez l’imaginer. La mort n’est juste qu’un passage de témoin, entre vous et nous. Entre le monde terrestre et le monde céleste. Ne restez pas, sur l’image que vos siècles passés en ont fait. Ne la regardez plus, comme un froid moment, mais plutôt, comme un doux moment, de tendresse et d’amour, de nous et de lui (Dieu)… (Harold Lloyd)

L’innocence ne sera que trop peu relevé, dans l’état actuel des choses. Vous n’ignorez pas que votre terre se meurt et pourtant, rien n’est encore fait, pour la sauver, véritablement. Rien ne pourrait plus la sauver que votre bienfaisance envers elle. Alors, ne fermez plus jamais les yeux et regardez-vous en face. Le seul recours pour elle, ne serait pas, d’être à son écoute mais d’être plutôt à son chevet. (Fabien)

l’incroyable, c’est l’imagination. Le réel, c’est la vie, l’existence et le vrai. Votre force n’est pas d’allier ces deux choses. Votre force est de séparer l’un et l’autre et d’en faire une grâce Divine. (Lorenzo)

L’aube de l’humanité n’a pas été forcément, la chose, la plus importante que notre père éternel ait faite. Ne regardez pas systématiquement en arrière. Mais aussi, en avant. Car le passé est dans l’histoire, alors que votre avenir sera forcément votre façon de continuer ou non d’exister. (Daphné du Maurier)

La rose va mourir, après quelques jours d’intense floraison. Le corps lui, ne meurt jamais car, même si le corps terrestre peut disparaître. Le corps céleste, quant à lui, reste et demeurera toujours vivant. (Aude)

L’éclosion céleste n’est pas encore arrivée. Lorsque, votre terre aura compris, tout ce qu’elle peut atteindre et toucher de sa main, alors, cette éclosion apparaîtra. Alors, comme nous, lors de nos décorporations, vous serez face à vous-même et surtout face-à-face, avec votre père créateur et éternel. (Lucien jeunesse)

L’or et l’encens. Le cuivre et la myrrhe. Toutes ces choses que l’on trouve, sur votre terre ne sont pas forcément l’essentiel, de votre « maison » Terre. Regardez, la beauté d’un envol d’oiseau. Regardez, la fierté, d’une mère, découvrant le visage, de son nourrisson. Regardez la fleur qui éclot, au jardin. Regardez la clarté, d’un ciel, après l’orage d’un été. Ne contemplez plus jamais, tous ces soi-disant trésors. Votre richesse n’est pas matérielle, mais bien spirituelle. (Quentin)

La rose, cette douce fleur, peut-elle vous piquer ? Oui, bien évidemment ! Par contre, cette fleur, ne pourra jamais, vous tromper. Alors que l’être humain, pourrait le faire, en se faisant passer, pour ce qu’il ne serait pas ? Alors, qui, de cette fleur ou de l’homme, est-il le plus vil ? Celui qui EST ? Ou celui qui PRETEND ÊTRE ? (Gloria Swanson)

L’origine du monde de Courbet, ne mentionne nullement, la création de notre créateur mais c’est tout de même, de celui-ci, que nous viennent, les phases, les plus intenses, de notre création. La femme est la matrice. Alors que l’homme n’est que le donneur d’embryon. (Gustave Courbet)

Le rôle de l’être humain, au sein de l’univers ? Relier, le terrestre, au céleste. Ce rôle est si fort, que rien d’autre, ne pourrait exister. Faites-le se relier et devenez, le chaînon manquant, entre vous et notre père créateur. (Orson Welles)

L’oraison funèbre est ce passage « obligatoire » pour le repos et le bien-être, de la conscience. L’oraison funèbre relate, ce passage terrestre, du mourant. Ce passage où l’âme et le corps terrestre, se retrouvent, sur le même parcours céleste / terrestre. L’oraison funèbre, n’est pas spécialement fait pour être pleuré mais pour être, en pleine conscience avec le défunt partie. (Virgile)

Avoir et être, sont les deux mots, les plus forts, de votre création terrestre. Vivre et mourir, ne sont que des visions humaines. Votre vision étriquée, ne peut nous percevoir, comme des êtres très proches de vous, par effet vibratoire. Alors, votre vision veut vous faire croire, que nous n’existons que dans votre imagination. (Florence Arthaud)

Le trésor qu’est votre cœur céleste (la foi) est véritablement, un cadeau, de notre père éternel. Celui-ci même, que certain dénigre ou refuse. Mais que serions-nous, sans cette véritable foi ? Un mendiant céleste et un paria de l’amour. (Constantin 1er)

La gloire de notre père créateur est non seulement entre vos mains, d’être humain. Mais aussi, entre votre cœur terrestre et votre corps céleste. Le reste, n’est qu’imagination, pour vous montrer, ce parcours restant à exécuter, pour vous. (Gloria)

Le parcours céleste est aussi fort, si ce n’est plus, que votre parcours terrestre. Et pourtant, vous ne pouvez, le concevoir, sans vous dire, que tout ceci n’est qu’illusion et imagination. Alors que celui-ci est pourtant très bien construit. Même mieux que tout autre chose, au sein de votre univers. (Gérard Blanc)

La phrase : « être ou ne pas être », tient tout son sens, lorsque, votre cœur terrestre, vous demande de l’écoute et du respect, pour votre père éternel. Cela ne ressemble nullement à vous, de n’être pas à l’écoute. Cette phrase rassemble et non pas désunis, l’homme. Respectez-vous et rassemblez-vous. Le reste se fera automatiquement et tout seul. (Originaire céleste)

La parole céleste, vaut aussi cher que la vôtre. La parole de l’enfant de Marie, vaut tout aussi cher que la parole divine. Votre parole est tout aussi profonde que la nôtre. Alors, ne serait-il pas plus confortable de s’entendre, plutôt que de s’ignorer ? (Clément 1er)

Les portes du paradis ne paraissent plus, vous intéresser ? Aujourd’hui, seule les portes de l’enfer, vous comble de plaisir. Sexe, drogue et violation des lois célestes, vous paraissent nettement meilleurs. Pourquoi ? Parce que l’argent facile est nettement plus acceptable pour vous, que se mettre, à notre service, ainsi qu’au service de votre père créateur. Ne leur ressemblez jamais ! Parcourez cet univers céleste et non pas ce « foutoir » terrestre. Parlez-nous, d’eux, ces vils gens et nous vous donnerons, les phrases, pour les remettre, dans l’ordre terrestre. (Guillaume tell)

La vie terrestre, ne veut pas se résoudre, à nous prendre, en considération. Alors que, lorsque, nous, nous vous parlons. Nous vous parlons avec force, amour et surtout avec conviction et considération. Rien, ne pourra nous rapprocher, si de votre côté, vous ne nous donnez jamais, votre cœur terrestre. Alors, recommençons et repartons d’un nouveau pas, en avant ! (Luigi Comencini)

Heureux, l’être qui s’est autoproclamé, fils du divin, car il marchera, sur les pas, de son père créateur. Et plus il avancera, sur ses traces, moins, il manquera de son amour éternel. S’autoproclamer enfant céleste, n’est pas un mensonge. C’est juste, une autre façon de s’imaginer, au sein de l’univers céleste et terrestre. (Aristote)

Nos apparitions, auprès de vous, se sont déjà produite, à plusieurs reprises. Le mont Sinaï, Lourdes, Fatima… Aujourd’hui, seul, notre cœur céleste (la foi) peut vous apparaître, au travers, de votre cœur terrestre. Nous n’apparaissons plus, pour la simple et bonne raison, que vous ne nous regardez plus beaucoup… Votre matérialisme a pris le pas, sur vous et votre spiritualité. C’est dommage ! (Ethan)

La raison de n’être pas plus proche de nous, est la peur. Cette peur même, que vous pourriez prendre pour un manque de repère, vous fera perdre, nos attentes spirituelles. Et vos actions envers nous, ne serons que peu prises en compte. Cette perte, ne sera jamais rattrapée par votre matérialité. Malheureusement pour vous.   

Vivre ou mourir n’est pas la panacée de votre existence. Votre réelle venue au monde est la relation entre vous et votre père créateur. Le reste n’est que fioriture terrestre et assemblage d’êtres vivants ainsi que de morts terrestres. (Louis Leprince-Ringuet)

La rose est au bouquet, cette perfection. L’âme est à l’univers, cette création parfaite. Horizons célestes, vous resterez, ma perfection et mon aboutissement spirituelle. (Moïse)

Au revoir. Je vous aime tellement fort que mon bonheur n’est pas d’être vivant mais bel et bien auprès de votre mère Marie. Courage à vous tous, de l’autre côté de l’univers. Ce message vous a été transmis par un oublié des hommes qui a dû mettre un terme à son parcours terrestre. Lorsque vous lirez ce message, je pense et j’espère être déjà, dans les bras de votre mère Marie, ainsi que de son père créateur et mari. Votre père éternel. (Laurent)

L’espérance. Voilà, le mot à rechercher et à unifier avec vous et votre foi. Votre cœur céleste (la foi) n’est pas encore, tout à fait prêt, pour partager, notre champ des vision céleste et éternel. Mais, je ne désespère pas qu’un beau jour, vous vous réveilliez enfin. (Sylvester)

Vous rapprocher de nous, n’est pas forcément vous éloigner, forcément de votre terre mais bel et bien, nous retrouver, sur les vibrations d’amour célestes et universel. Ce sera uniquement ainsi que vous pourrez nous témoigner de votre attachement à nous. (Périclès)

La paresse, ce mot enclin à vos plus basses pensées et à vos manifestations, les moins enclines à nous retrouver. La sagesse, ce mot enclin à nous retrouver par vos plus hautes pensées, ainsi qu’à vos plus hautes actions. Ces deux phrases semblent très proches, l’une de l’autre et pourtant, ces deux mots vous dispersent tellement… (Philémon Horton : 18-08-1849/ 10-04-1850)

La comparaison, entre votre univers et le nôtre, n’est pas d’ordre métaphysique mais d’ordre métapsychique. Cela veut dire, que dès lors que vous essaierez de nous comprendre, nous pourrons vous orner de couronnes de fleurs et de lauriers. (Le baron de Munchhausen)

La roche peut s’effriter. La force peut diminuer. La santé peut vaciller. La raison peut sombrer. Par contre, l’amour à notre père éternel, lui, ne pourra jamais disparaître car c’est la seule chose qu’il nous a donné pour survivre. (Alexandre le grand)

2021, l’an de grâce 522. De vous à nous, c’est toujours pareil. Alors que de notre côté, nous vous regardons constamment, du vôtre, vous nous délaissez. Alors, ne restez plus seuls et abandonnez-vous, à nous. A notre seigneur Jésus-Christ et à notre père éternel. Seuls eux, pourront vous sauver. Tout le reste, ne pourra que, vous détruire. (Alphonse Allais)

La floraison. Ce moment magique, où naissent, senteurs et fleurs. La véritable floraison n’est pas celle-ci mais c’est cet instant où vous prenez conscience de notre réalité. (Godefroy de bouillon)

L’histoire de notre univers n’est aucunement liée avec la vôtre. Notre univers céleste et spirituel n’est pas vraisemblable, à vos yeux. Alors que la vôtre est tout à fait, comme nous pouvons l’imaginer. Alors qui de vous ou de nous, peut imaginer l’autre ? (Alphonse Boudard)

juillet : La peur de ne pas être à la hauteur, n’est pas forcément mauvaise. Parfois, il vous faut reconnaître vos erreurs, pour recommencer à aimer, notre père éternel. Alors, recommencez et partagez le cœur de notre père éternel. (Casanova)

L’histoire ne se répète pas forcément. Tous les jours que notre père créateur fait, est le récit, d’un nouveau jour. Alors recommencez chaque jour à nous entendre ainsi qu’à nous comprendre et chaque jour sera comme le premier. (Victor Mature)

L’horizon, ce lointain espace où tous les rêves sont permis. Ne vous demandez plus, tout ce que l’on y trouve. Seuls vos espoirs déçus s’y trouvent. Le reste n’est que durabilité et prospérité. (Andromaque)

Raison ou tort, peu importe. Seule, cette force céleste et spirituelle pourra vous permettre de croire en notre conscience universelle, et ainsi, survivre, auprès de votre père créateur. Votre façon d’être éloigné de nous, ne pourra continuer plus longtemps. (Wolfgang Amadeus Mozart)

La France. L’Europe. Le monde terrestre et céleste, ne vous appartiennent pas du tout mais sont les univers célestes et terrestre, de votre père créateur et éternel. Alors, ne soyez pas aussi arrogants et apprenez à l’aimer plutôt que de le toiser de votre hauteur. (Mr Jourdain) 

La raison d’être plus proche de nous, est et sera toujours, pour votre quotidien et votre avenir terrestre. Le plus fort d’entre vous, ne pourra jamais vous permettre de ressentir une telle force spirituelle, comme est la nôtre. Alors, haut les cœurs et soyez constamment auprès de nous et non, auprès de votre matérialité. (Gustave Flaubert)

Le pouvoir des mots et de la raison, n’aura aucun impact sur la façon dont, votre père éternel, vous aime. Vos doutes, ne l’égratigneront jamais. Seuls, votre questionnement, sur votre propre existence, pourra le mettre hors de lui. (Joseph Mankiewicz)

juillet : Irraison et soupçon, ne peuvent être entendu par notre père éternel. Seul, facilité et beauté, peuvent être entendu par nous tous, ici-bas. Alors, ne restez plus, dans l’ombre de son amour éternel et rejoignez-le. (Iris)

Ne vous brusquez pas. Ne restez pas, non plus, dans votre confort matériel. Bref, pensez et trouver, votre voie céleste et redevenez l’enfant, de votre père créateur. Seul lui, pourra vous comprendre et maîtriser vos peurs terrestres. (Jules Guesde)

L’éclosion des droits de la femme. La parité, homme/femme… Tout ceci, pour vous faire comprendre que cette FEMME est la seule, à pouvoir redonner, un sens humain, à votre existence. Ecoutez-là. Respectez-là. Demandez-lui, de vous montrer, la véritable voie céleste, vers nous, et nous vous accueillerons, comme cela doit d’être. Avec douceur et force. Mais avec surtout, énormément d’amour et de bonheur céleste et spirituel. (Aurélien)

La véritable force est ce magnétisme entre nos civilisations, au moment de votre passage, terrestre et céleste. Ce magnétisme cosmo-tellurique est le magnétisme universel et c’est cela que vous pourrez toucher, de votre sang et non de votre imagination. (Irénée de Lyon)

La raison, ne vous laissera pas croire, en notre monde et en nos univers, mais la folie, serait de ne pas vouloir y croire. Notre père créateur est universel et vous attend avec cet amour. (John Fitzgerald Kennedy)

La France, terre d’asile et d’accueil, ne retrouve plus, son charme d’antan. Ses ruelles, son pavé mouillé où il m’a fallu chanter, bien des fois, pour gagner quelque argent. Aujourd’hui, mon sang, s’est glacé et pour retourner parfois, d’où je suis venu, je repars en arrière par souvenirs mais non, par vrai départ. Mon corps céleste vit auprès de lui et non plus, auprès de vous. Mais mon corps terrestre, même s’il n’est plus, se veut être toujours auprès des hommes, femmes et enfants terriens. Je songe à vous, parfois et je pleure de chagrin ou de joie, de vous avoir connu. (Edith Piaf)

L’inspiration, cette grâce divine que l’on vous met, parfois, en votre corps terrestre, n’est pas seulement là, pour vous montrer, vos capacités intellectuelles ou artistiques mais aussi, afin de vous démontrer que, seul et sans nous, celles-ci, ne pourraient se vouloir être magnifiques de sensations et/ou d’ingéniosités. (Paul Beuscher)

2020 aura l’évènement tragique et déclencheur. Ne pensez pas que tout cela sera terminé, par un simple vaccin ou autre chose. Non, absolument pas. Le destin vous a apporté un nouveau signe mais je doute que celui-ci, vous parlera plus que les autres (lèpre, sida, ébola…) ? Aujourd’hui, vous guérissez encore de par votre corps terrestre mais votre cœur céleste (la foi), lui ne veut toujours pas comprendre que sans lui (dieu) et sans nous, anges et êtres célestes, votre vie et votre pardon, ne tiendront plus très longtemps. Alors, ne cessez jamais, de nous écouter et de nous croire car de nous viendront, la guérison de l’âme et du corps terrestre. (Amiel, prince prêcheur devant l’autel de l’amour et de la compassion)

L’automne n’est pas cette saison de vent et de pluie. L’hiver n’est pas la saison du froid. Le printemps, ce renouveau et cette floraison, ne sont pas forcément le début, d’une nouvelle ère. L’été, ne se veut pas être forcément, le début des festivités… Pour votre cœur terrestre et pour le nôtre, céleste, toutes ces saisons s’appellent, la vie. Cette existence dont notre père créateur, nous a mis entre nos bras et nos cœurs. Je m’appelle Vincent Van Gogh et je peins avec mon cœur ces tableaux. (Van Gogh)

Pourquoi ne pas vouloir redescendre un peu de votre piédestal ? Votre arrogance face à nous, ne vous apportera que mécontentement, au jour où votre retour, à la « maison » se fera. Alors, reprenez vous en main et redescendez un peu de votre hauteur. Vos sarcasmes, envers notre père éternel, vous perdra. (Ange Raphaël)

Le véritable sens, de votre parcours terrestre n’est pas, cette façon d’être mais la façon d’entrevoir, le chemin qui mène vers nous. Seul, vous ne pourrez le connaître. Alors, demandez-nous, de vous accompagner, vers notre père créateur, éternel et l’on vous guidera. (Saint François d’Assise)

Vivre sans soucis, c’est formidable et pourtant, vous passeriez, vraiment à côté de l’essentiel. Ce pourquoi, l’être humain est fait. A savoir, la réflexion ! Le véritable sens, de votre existence, n’est pas d’être confortablement installé, dans son fauteuil. Mais la véritable expérience humaine est de se trouver ! (Alexandre Dumas)

Le désir n’est pas la seule chose dont vous devriez espérer obtenir, de votre conscience. L’amour et le raisonnement, devraient également en faire partie. Le désir d’obtenir se doit d’être, le moins en conscience avec votre cœur terrestre. Par contre, le raisonnement d’être encore et toujours l’enfant de vos parents créateurs (anges, guides, êtres de lumière…) doit d’être, au plus proche de vos préoccupations célestes ainsi que terrestres. Enfin, l’amour de son cœur céleste (à Dieu), jusqu’à vous, se doit d’être encore et toujours « allumé », de mille feux ardents. C’est pour cela, que nous sommes, encore et toujours, à vos côtés. (Jean Sébastien Bach)

La sculpture est l’œuvre, d’un sculpteur. La peinture, celle d’un peintre. La vie est l’œuvre de notre créateur. Sans lui, pas de musique. Pas de paysages peints et aucunes statues n’orneraient vos décors parcs et jardins français. Alors, sachez le reconnaitre. L’artiste universel est votre ami et tout à la fois, votre mère et votre père. Votre sœur ou frère. C’est celui que l’on nomme votre Père Eternel. (Rex Harrison)

la délivrance viendra, lorsque vous aurez enfin compris que prier ne sert pas à grand-chose, sans la foi. La délivrance, sera tout aussi fragile que cette phrase que je viens de vous transmettre. Alors, sachez reconnaître cette force que votre père éternel, vous donne. Apprivoisez-là et remettez-là, au creux de vos préoccupations principales. Lorsque celles-ci seront atteintes, alors, la délivrance sera en vous. Pas avant ! (Miriam Makeba)

Finalement, cette force d’attraction, pour notre père créateur, n’aura jamais atteint, véritablement, votre cœur terrestre. C’est vraiment dommage, car c’est la source et la base de votre civilisation terrienne. Alors, ne l’ignorez plus et demandez-vous, si tout cela, ne serait pas quelque part, un problème dû à votre cartésianisme ? (Hector Berlioz)

Intériorisation et extériorisation sont les deux piliers de votre cœur terrestre ainsi que de votre cœur céleste. La vie et la foi. Ne restez plus axé, sur un seul mais obligez-vous à reconnaître, les deux maîtres mots. C’est en cela que nous nous retrouverons, de chaque côté de nos univers célestes et terrestres. (Gérard de Nerval)

Votre façon, de nous imaginer est désespérante. Patrick Dorian est la venue sur votre pauvre terre, pour nous réconcilier, vous et nous. Alors écoutez-le et prenez-le pour ami, compagnon de route ou encore maître à penser céleste et spirituel. Votre imagination ne prendra plus, une tournure ahurissante mais bel et bien, une nouvelle façon de nous prendre en considération. Comprendre, notre maître Patrick Dorian, sera votre façon à vous, de nous toucher du doigt. (Pythagore)

Êtres de légendes venus de Cornouailles, ne vous reposez-plus. Votre heure est arrivée. Afin de retourner d’où vous avez été créé, il va vous falloir remonter le temps. Votre science ésotérique vient vous prendre par le cœur terrestre. Alors ne regardez plus en arrière mais bien en avant. Votre corps céleste ne meurt pas, il vole d’univers en monde spirituels. (Merlin l’enchanteur)

La raison de votre perturbation céleste, n’est pas d’ordre céleste, à proprement parlé, mais plutôt, d’ordre terrestre. Pourquoi vouloir, tout codifier, tout comprendre, tout apprendre ? Ce n’est pas forcément audacieux de votre part que de vous prendre pour notre père éternel. Je vous dis donc, que de vouloir raison et compréhension, peut parfois nous perdre. (Maître ascensionné)

Vivre ou mourir. Ne restera, le jour J que votre volonté ou non, de rejoindre, son père créateur, éternel. Ma raison de vivre n’aura pas eu raison de mon envie de repartir, vers mon père créateur et éternel. Alors, réfléchissez à cela. Que vaudrait l’existence, sans l’amour de son père créateur et éternel. (Louison Bobet)

Vous n’avez jamais eu, la moindre compassion, pour la mort de notre Christ. Alors, pourquoi recevoir son amour, me direz-vous ? Tout simplement, parce que son cœur « feu éternel », brûle pour votre cœur terrestre. Son corps a été meurtrie, pour racheter vos erreurs et son corps céleste, aujourd’hui se donne, pour votre avenir céleste. Retrouvez-le et imaginez-le, vous serrant dans ses bras. Aujourd’hui, votre Seigneur Jésus-Christ, vous demande d’être véritablement, au plus proche de son cœur céleste et votre avenir céleste se verra illuminé de tout son amour pour vous terriens. (Léopold 2)

La vérité céleste n’est pas l’envers du mensonge. La vérité céleste est tout autre chose. Elle descend de notre père éternel, pour entrer jusque dans nos cœurs terrestres. C’est cette vérité-là que nous promulguons et aucune autre. L’enfer céleste, lui n’existe que dans vos cœurs aigris et sombres. Toutefois, ce n’est pas simplement parce que vous l’aurez cherché mais bel bien, parce que vos cœurs terrestres, ne veulent pas bouger, d’un iota, face à l’amour de son prochain. Alors n’espérer jamais, vous retrouver heureux et en forme, si tout au long de votre expérience terrestre, rien ne vous aura fait bouger, pleurer, rire, aimer et souffrir. Si rien ne bouge, dans votre cœur terrestre, alors rien ne changera jamais. Vous resterez, dans le mensonge céleste (Pierre le Grand)

L’ordre établie des choses terrestres ainsi que célestes, ne prévalent absolument pas, un certain bien-être. Je m’explique. Que faire et que dire de toutes ces choses que l’on vous met, sur le bord de votre chemin spirituel et que vous ne regardez jamais. La terre, ne pourra jamais vous donner que ce qu’elle a. Alors, ne lui en demandez jamais plus que cela. Plus vous tirerez sur votre corde « la terre » et moins vous pourrez avancer. Ne ressemblez pas à vos ancêtres destructeurs mais plutôt à vos frères célestes, des étoiles. Ceux-là, savent. Alors, écoutez-les et avancez, progressez. La terre ne vous donnera que ce qu’elle peut vous donner. Malheureusement et visiblement, vous ne nous comprendrez que trop tard, me semble-t-il ? Alors, ne dormez plus, sur vos lauriers et avancez vers la lumière divine. (Harold patterson)

  • Wix Facebook page